Les Touareg

Qui sont-ils ?

Naguère divisés en castes, dont celle des guerriers réputés pour leur courage et craints pour leurs razzias, les Touareg sont aujourd'hui au Niger surtout des bergers nomades, même si l'on trouve de plus en plus de Touareg sédentaires qui sont devenus fonctionnaires ou commerçants. L'essor du tourisme dans certaines zones a vu l'éclosion de nombreuses agences de voyage et a créé pour eux un nouveau métier, celui de guide, où ils peuvent utiliser leur connaissance du désert.

Peu scolarisés, la plupart des nomades touaregs et malheureusement aussi leurs enfants, sont aujourd'hui encore analphabètes et ne parlent pas la langue officielle du Niger, qui est le français, mais leur propre langue, le tamachek. Par contre ils apprennent souvent dès le plus jeune âge à communiquer dans une deuxième langue vénaculaire nigérienne, comme par exemple le haoussa, très répandu. Les Touareg ont aussi un alphabet particulier, le tifinagh, issu de la tradition berbère. Jadis transmis aux enfants par leur mère, le tifinagh est de moins en moins pratiqué et peu de jeunes savent aujourd'hui le lire et l'écrire.

Il en va de même pour d'autres connaissances traditionnelles, comme par exemple la maîtrise de l'Imzad, la vièle monocorde dont ne jouaient que les femmes. Seules quelques vieilles femmes en connaissent aujourd'hui encore la pratique. Toutefois plusieurs associations se sont fixé comme but de redonner aux jeunes filles le goût d'en jouer en finançant des stages d'apprentissage où des vieilles femmes retransmettent leur art à la jeunes génération. Même si cette entreprise qui a rencontré un franc succès dans l'Aïr n'est pas dénuée d'arrière-pensées commerciales, car des " soirées-imzad " qui recréeraient l'ambiance des anciennes " cours d'amour " (Ahal) aujourd'hui disparues sont un atout pour le tourisme, cette renaissance de la pratique de l'imzad est à saluer car elle donne à une tradition en risque de perdition une chance de revivre.

~ suite ~
~ accueil ~