Danielle Kronenberger-Elhadji

Alsacienne, née à Lectoure (Gers) en 1945

Elle est partie en Afrique à l'âge de 21 ans.
De 1966 à 1968 elle a enseigné l'allemand et l'anglais dans une école missionnaire à Lomé (Togo). C'est à cette époque qu'elle a effectué son premier voyage au Niger et rencontré pour la première fois des Touareg au nord d'Agadez.
De 1972 à 1975, elle a exercé son métier de technicienne biologiste à l'hôpital de Niamey (Niger), dans le cadre de la Coopération française. C'est pendant cette période de sécheresse dramatique au Sahel que se sont tissé des profonds liens d'amitié avec les Touareg durement touchés par la famine.
De retour en France elle a gardé le contact avec ses amis touaregs au Niger et approfondi ses connaissances sur leur culture et leur mode de vie.
Elle s'est mariée en 1994 avec Mohamadou Elhadji, le chef de la tribu des Kel Eghlal de Bagga, et elle a fondé avec lui l'association TATIT deux années plus tard.
Maintenant retraitée, elle partage sa vie entre la France et le Niger.